Le Figaro - Emanuel Gat hypnotise Montpellier

Emanuel Gat manie son art très personnel de la chorégraphie comme une science qu'il pousse de plus en plus loin, pour traduire des réflexions de plus en plus subtiles. Sa position de chorégraphe associé à cette édition de Montpellier Danse permet de mieux entrer dans son univers. Tous les après midis, il crée une pièce en public. On le voit demander aux danseurs d'interpréter les paroles d'une chanson qu'ils ont en tête. On le voit aussi les suivre en direct, appareil de photo au poing, comme pour mieux saisir les mouvements qui fusent et la concentration dans les profils et les regards. Ses photos ciselées dans l'or tendre de la chair et du soleil font l'objet d'installations à la chapelle et la cave de l'Agora. L'une et l'autre évoquent l'intimité dans une nuit de velours, bruissante de pas ou de cantiques. Immobile mais hypnotique, c'est l'autre chant de la danse.

Read More

Sceneweb.fr - Les duos d’Emanuel Gat

Depuis ses débuts de chorégraphe, Emanuel Gat est plutôt avare de duos, mais, quand il en crée un, c’est littéralement époustouflant, comme ces Variations d’Hiver données en 2009 à Montpellier Danse avec Roy Assaf. C’est l’occasion pour lui de se concentrer sur une forme qui induit un retour à l’essentiel. La limitation des possibilités de composition du fait du nombre restreint de danseurs implique un retour aux bases. L’attention portée au mouvement et la création d’un contexte fort deviennent des enjeux d’autant plus cruciaux.

Read More

The Irish Times - Dublin Dance Festival : SUNNY

Time out was a carnivaleque interlude of dancers masking up and playacting with each other before they became restless again returning to creating vibrant elemental dance. Gat’s imagined designer sun eventually grew red in the sky as night approached and his dancers bodies created final great swathes and splashes of athletic colourful moves. Uplifting and finely tuned in every sense.

Read More

No More Workhorse - Sunny, Abbey Theatre, Dublin Dance Festival

"A triumph of organised spontaneity. […] one of them wears a smoking jacket but without any trousers. They make an elegant and sophisticated looking gathering… a group of people worth belonging to. […] The combination of the variety of the dance sequences, the dancers’ ability to interpret the “spontaneous” sound and the sheer physicality of the movements of the dancers kept the audience riveted. Messrs Gat and Leon and the dancers, as if they were one entity, brought the audience to a place not previously known."

Read More

Télérama - Sunny, Emanuel Gat

Un spectacle-concert pour dix danseurs, solaire et jouissif. […] La soirée s'y est achevée sur une ovation. Concert ou spectacle ? Awir Leon […] mixe en direct, solitaire, dans un angle de la scène, corps penché sur les platines, tête chuchotant au micro. Et déroule le tempo, alternant vagues puissantes et phases de repos. Complice bienveillant — dansant lui aussi pour produire sa musique et son chant modulé dans une langue anglaise adoucie —, il porte et enveloppe les dix danseurs.

Read More

Journal Ventilo - L’avenir de Bobby

Le Grand Théâtre de Provence et le Théâtre de l’Olivier programment, ce mois-ci, SUNNY, la dernière création d’Emanuel Gat, chorégraphe israélien installé à Istres. L’occasion d’une rencontre sur la genèse de son travail.

Read More

Tanz im August - Originale inaugurazione con “SUNNY” dell’israeliano Gat

Once they had returned to the scene, the dancers divided into groups of different sizes and began to move in unison. Frequently, they would fall out of this unison, only to repeat the same fragments of choreography until, after several attempts dancing the entire sequence of movements, they would attain it once again, or otherwise join a new group and restart the weary search for unison. Of particular note was the remarkable performance by Awir Leon.

Read More